Communiqués 2015

DES PRIX DU PATRIMOINE DU BAS-SAINT-LAURENT 2016
DÉVOILEMENT DES LAURÉATS MITISSIENS
Le 11 mai 2016

Les noms des lauréats mitissiens qui seront finalistes aux Prix du Patrimoine du Bas-Saint-Laurent sont maintenant connus : le Comité du patrimoine de Padoue et la Ville de Mont-Joli.

« Il est essentiel de souligner le travail de toutes les personnes dynamiques et passionnées qui savent mettre en valeur notre patrimoine et le savoir-faire de nos ancêtres. C'est grâce à eux que nous pouvons être fiers de notre identité, de notre histoire et de notre territoire! », a souligné le préfet, monsieur Réginald Morissette.

Le nouveau site Internet Patrimoine Padoue, Exposition virtuelle du Comité du patrimoine de Padoue se démarque dans la catégorie Transmission, interprétation et diffusion (organisme). Accessible gratuitement au www.histoirepadoue.com, ce site convivial permet de prendre connaissance de l'histoire de cette municipalité. Présenté sous forme de ligne du temps, il offre beaucoup d'information et il est illustré par plusieurs photographies historiques. L'expertise du comité et leurs recherches historiques se reflètent dans cet outil de qualité.

La Ville de Mont-Joli a déposé sa candidature pour la restauration du Château Landry. Présentée dans la catégorie Sauvegarde, restauration et conservation (Individu), cette propriété datant de 1907 a été retravaillée à l'intérieur et à l'extérieur. Ce projet impressionne par son envergure et sa qualité d'exécution. Le souci du détail, la préservation de l'intégrité du bâtiment ainsi que la volonté de conserver et d'animer un lieu patrimonial pour la population ont, de toute évidence, guidé la ville. Soulignons que les dossiers municipaux sont analysés par le jury régional.

Rappelons que les Prix du Patrimoine du Bas-Saint-Laurent sont une initiative du Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent. Avec la collaboration des MRC du territoire, l'événement veut rendre hommage à celles et ceux qui contribuent à préserver, à mettre en valeur et à sauvegarder nos richesses patrimoniales et nos savoir-faire ancestraux. À ce jour, le concours a reconnu et souligné l’excellence de plus de 212 interventions en patrimoine dans la région.

 

DANS LA MITIS, LA MRC FAIT TOUJOURS CONFIANCE AU CLD

Le 10 février 2016

À la suite de l’autorisation récente du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, la Municipalité régionale de compté (MRC) et le Centre local de développement (CLD) de La Mitis signent une entente triennale qui délègue et confirme la compétence du CLD en matière de développement économique et de soutien à l’entrepreneuriat local.

Cette entente, d’un montant global de 1 257 277 M$ démontre toute l’importance que la MRC accorde à l’entrepreneuriat local. « En déléguant notre compétence au CLD en place, notre souhait était de conserver une équipe de professionnels et d’administrateurs déjà reconnue pour leur expertise. Aussi, pour nous, la structure CLD constitue une ressource stratégique qui fait écho aux enjeux économiques du territoire en plaçant l’accueil, l’accompagnement technique et financier aux entrepreneurs et aux entreprises au cœur de nos priorités économiques. La diversification économique constitue également une préoccupation que nous avons signifiée au CLD dans le cadre de cette entente », souligne le préfet de la MRC de La Mitis, monsieur Réginald Morissette.

Aussi, le CLD garde le mandat de la gestion et de l’application de la Politique d’investissement et d’aide financière de la MRC, soit les fonds de capital de risque FLI et FLS et le Fonds d’accompagnement des entreprises de La Mitis. « L’un des éléments clés de l’entente concerne l’indépendance décisionnelle que conserve le CLD comme entité autonome. En fait, c’est un comité d’investissement formé majoritairement de gens d’affaires qui a le mandat d’analyser, sélectionner et assurer le suivi des dossiers des entreprises, et ce, selon un code d’éthique rigoureux qui privilégie l’impartialité et la confidentialité des informations traitées. Bref, tout fonctionnera comme avant », d’ajouter le président du CLD, Jean-Marie Thibeault. 

À cet effet, messieurs Morissette et Thibeault unissent leur voix pour signifier aux entrepreneurs et aux partenaires économiques que « malgré des budgets réduits dans l’enveloppe de fonctionnement, un accompagnement professionnel ainsi que des liquidités sont toujours disponibles au CLD pour soutenir les projets d’affaires, que ce soit pour le démarrage, la relève ou l’expansion des entreprises. La fibre entrepreneuriale est bien présente dans La Mitis et il est possible d’y faire de bonnes affaires. » Le CLD demeure la porte d’entrée toute désignée pour les entrepreneurs qui souhaitent passer de l’intention à l’action en communiquant au 418-775-7089.

 

 

 

MONT-JOLI, LE 14 janvier 2015 À la suite d’une recommandation du comité technique, le Conseil des maires de la MRC de La Mitis du 14 janvier dernier a résolu de financer cinq (5) projets de développement mitissien pour un montant de
70 035 $ qui généreront des investissements totaux de près de 575 000 $.

 

Les projets soutenus sont le Cimetière Lepageois, Mémoire vivante de nos ancêtres de la Corporation de développement durable Concert'Action Lepageois, 10 035 $; le Club-école Gymn'As de La Mitis, 20 000 $; la Maison écologique ERE 132 par la Fondation des Amis des Jardins de Métis, 20 000 $; le Pavillon des loisirs de la municipalité de Saint-Donat, 20 000 $; et le Carnaval de Saint-Octave-de-Métis,
20 000 $.

 

Le Fonds culturel mitissien et le Pacte rural ont été mis en place afin de renforcer et de soutenir le développement des municipalités mitissiennes et ainsi appuyer des projets structurants et des initiatives mobilisatrices du milieu. Ces mesures de soutien s'inscrivent à l'intérieur de la Politique nationale de la ruralité (PNR) 2015-2016.

 

« L’efficacité de ces programmes a été démontrée dans notre MRC et a fait l’objet d’un large consensus auprès des différents intervenants du monde culturel et rural. De plus, les retombées et les impacts des projets soutenus sont indéniables et essentiels au développement de l'ensemble de notre collectivité », a souligné le directeur général de la MRC de La Mitis, monsieur Marcel Moreau.

 

 

LA MITIS UNIT SES FORCES POUR REDÉFINIR SON AVENIR
Le 7 avril 2016

DSCF7028Le jeudi 7 avril 2016 s'est avéré une journée d'échange des plus enrichissantes. Pour les quelque 90 personnes présentes qui ont à cœur le développement du territoire, il s'agissait d'un moment clé pour s'assurer d'établir les bases nécessaires à la réussite de la mise en œuvre de la planification stratégique 2015-2030 pour le territoire de La Mitis.

« Depuis ces deux dernières années, nous menons une bataille quotidienne qui sollicite toute notre résilience, toute notre capacité de reconstruction. Aujourd'hui, nous avons su, encore une fois, démontrer notre volonté à aller de l'avant, à prendre le taureau par les cornes pour établir ensemble les bases nécessaires au développement concerté et cohérent de notre territoire », rappelle le préfet monsieur Réginald Morissette. Il a aussi indiqué que tous les participants ont un devoir de porter et d'intégrer la planification dans leurs organisations respectives.

Cette planification s'articule autour de cinq dimensions, soit la gouvernance, l'identité et l'appartenance, l'économie, le social ainsi que le territoire et les ressources. La journée se voulait une occasion pour les acteurs du monde municipal, de la santé, de l'économie, de l'éducation, de la culture et du domaine sociocommunautaire de définir une vision commune et d'établir les indicateurs de mesures de la planification. Ainsi, l'outil guidera les actions des différents intervenants mitissiens afin de faire de La Mitis un milieu socio-économique fort, innovant, solidaire, attractif qui favorisera la rétention de sa population.

Rappelons que la démarche de planification stratégique s'inscrit dans la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme (article 5) qui demande aux MRC d'énoncer une vision de développement pour leur territoire. Dans La Mitis, la MRC a préféré en faire un exercice collectif. Celui-ci permet aux différents intervenants de maximiser leurs actions complémentaires en les structurants autour d'objectifs communs.

 

MONT-JOLI, LE 14 janvier 2015 À la suite d’une recommandation du comité technique, le Conseil des maires de la MRC de La Mitis du 14 janvier dernier a résolu de financer cinq (5) projets de développement mitissien pour un montant de
70 035 $ qui généreront des investissements totaux de près de 575 000 $.

Les projets soutenus sont le Cimetière Lepageois, Mémoire vivante de nos ancêtres de la Corporation de développement durable Concert'Action Lepageois, 10 035 $; le Club-école Gymn'As de La Mitis, 20 000 $; la Maison écologique ERE 132 par la Fondation des Amis des Jardins de Métis, 20 000 $; le Pavillon des loisirs de la municipalité de Saint-Donat, 20 000 $; et le Carnaval de Saint-Octave-de-Métis,
20 000 $.

Le Fonds culturel mitissien et le Pacte rural ont été mis en place afin de renforcer et de soutenir le développement des municipalités mitissiennes et ainsi appuyer des projets structurants et des initiatives mobilisatrices du milieu. Ces mesures de soutien s'inscrivent à l'intérieur de la Politique nationale de la ruralité (PNR) 2015-2016.

« L’efficacité de ces programmes a été démontrée dans notre MRC et a fait l’objet d’un large consensus auprès des différents intervenants du monde culturel et rural. De plus, les retombées et les impacts des projets soutenus sont indéniables et essentiels au développement de l'ensemble de notre collectivité », a souligné le directeur général de la MRC de La Mitis, monsieur Marcel Moreau.

LE PATRIMOINE ET L'ART CONTEMPORAINRENDENT HOMMAGE À LA RIVIÈRE MITIS
Le 10 février 2016

Le 10 février dernier a eu lieu le vernissage de l'exposition Tronquer la glace à la MRC de La Mitis. Cette exposition hors série présente, jusqu'au 14 avril, des œuvres de Marie-Claude Hamel accompagnées d'artéfacts provenant de la collection des Amis des Jardins de Métis.

Regroupées en sept boîtes, des mouches pour la pêche au saumon ayant servi à des membres de la famille Reford accompagnent les œuvres issues du projet de recherche-création et de diffusion de madame Hamel. Cette première série de photopeintures redonne, à des feuilles de plastique transparentes qui étaient à l'origine des protecteurs de fenêtres d'autobus lors de leur construction, la vocation de nous faire percevoir le paysage, le visage transfiguré d'un lieu réel, la rivière Mitis. L'eau filtre l'inconscient. À travers l'eau jaillit la profondeur du rêve. Ainsi elle veut partager ses découvertes sur la transformation du paysage de la rivière Mitis.

L'artiste allie la peinture et la photographie pour aller au cœur de cette dynamique entre la rivière et l'arbre. Leurs éléments sont organisés de manière concentrique. Cette forme de composition centripète est privilégiée pour modifier la perspective du paysage, qui a tendance à être linéaire. Pour s'inspirer dans la création des œuvres, l'artiste a exploré les recherches de Thomas Buffin-Bélanger, professeur à l'UQAR en géomorphologie et dynamique fluviale. Dans ses photopeintures, nous y observons des photos de la collection de ce laboratoire, des photographies anciennes prises par Robert Reford, mari d'Elsie Reford, puisées dans la collection des Jardins de Métis et de récentes photographies de la rivière prises par l'artiste. 

« Mes mains ont été le principal instrument de travail en atelier. Et mon univers de création a été enrichi par l'écoute du concerto de violon du soliste Xavier Inchausti, composé par Esteban Benzecry. La virtuosité du violoniste était un point d'ancrage dans mes gestes de peintre. Mes mouvements exprimaient en modulant la transparence de la couleur et les textures en évoquant la nature. J'ai déchiré des photos de paysage et les ai déposées dans la peinture sur les douze feuilles de plastique recyclé », précise l'artiste madame Marie-Claude Hamel. 

 

 

 

MONT-JOLI, LE 14 janvier 2015 À la suite d’une recommandation du comité technique, le Conseil des maires de la MRC de La Mitis du 14 janvier dernier a résolu de financer cinq (5) projets de développement mitissien pour un montant de
70 035 $ qui généreront des investissements totaux de près de 575 000 $.

 

Les projets soutenus sont le Cimetière Lepageois, Mémoire vivante de nos ancêtres de la Corporation de développement durable Concert'Action Lepageois, 10 035 $; le Club-école Gymn'As de La Mitis, 20 000 $; la Maison écologique ERE 132 par la Fondation des Amis des Jardins de Métis, 20 000 $; le Pavillon des loisirs de la municipalité de Saint-Donat, 20 000 $; et le Carnaval de Saint-Octave-de-Métis,
20 000 $.

 

Le Fonds culturel mitissien et le Pacte rural ont été mis en place afin de renforcer et de soutenir le développement des municipalités mitissiennes et ainsi appuyer des projets structurants et des initiatives mobilisatrices du milieu. Ces mesures de soutien s'inscrivent à l'intérieur de la Politique nationale de la ruralité (PNR) 2015-2016.

 

« L’efficacité de ces programmes a été démontrée dans notre MRC et a fait l’objet d’un large consensus auprès des différents intervenants du monde culturel et rural. De plus, les retombées et les impacts des projets soutenus sont indéniables et essentiels au développement de l'ensemble de notre collectivité », a souligné le directeur général de la MRC de La Mitis, monsieur Marcel Moreau.

 

 

UNE NOUVELLE AIDE FINANCÈRE DANS LA MITIS

Le 10 février 2016

La MRC de La Mitis a adopté lors du dernier Conseil des maires la nouvelle Politique de soutien aux projets structurants. Ce programme, doté d’une enveloppe budgétaire annuelle d'environ 75 000 $, vient répondre concrètement à des besoins auxquels répondaient les programmes abolis par le gouvernement, soit le Fonds culturel mitissien et le Pacte rural.

Ce programme vise à soutenir la mobilisation des communautés et la réalisation de projets majeurs pour les aspects sociaux, culturels, économiques, touristiques et environnementaux. Cette aide financière permettra aux regroupements de municipalités, aux entreprises d'économie sociale et aux organismes d’être mieux outillés pour faire face aux défis par la réalisation de projets intermunicipaux ou de territoire. Elle assurera aussi l’émergence d’événements permanents par le soutien de la première année d'implantation.

« La mise en place de ce programme démontre que notre MRC reconnaît le caractère stratégique des actions de la communauté. Les projets découlant de ce programme permettront le développement du territoire et contribueront au bien-être de la population », a pour sa part mentionné le préfet, monsieur Réginald Morissette.

Les détails et le formulaire de demande de la Politique de soutien aux projets structurants sont disponibles au www.lamitis.ca (section programmes) ou auprès du personnel de la MRC de La Mitis en communiquant au 418 775-8445. 

 


Culture
Culture et ruralité
twitterFacebook
Sécurité publique

 ImageExpo


MatriceGraph


IciRecycle.jpg