Communiqués

ARRÊT TEMPORAIRE DE L'ENSEMBLE
DES PROGRAMMES D'AIDE FINANCIÈRE DE LA MRC DE LA MITIS
Le 8 avril 2015
DSCF3397BREn raison des coupes et de réaffectations budgétaires gouvernementales, la MRC de La Mitis doit suspendre temporairement l'application de ses programmes d'aide financière, soit le Fonds de soutien aux territoires dévitalisés (FSTD), le Fonds culturel mitissien, le Pacte rural et les programmes d'aide à la rénovation.

« Cette situation est temporaire. Tant que nous ne connaîtrons pas les nouvelles directives gouvernementales, nous ne pourrons travailler les nouveaux paramètres des programmes. Cependant, nous n'avons aucune idée du moment où nous pourrons les réactiver. Ça peut être ce printemps ou juste à l'automne prochain. Heureusement, nous sommes en mesure de maintenir les services d'accompagnement aux organisations du milieu », souligne monsieur Marcel Moreau, directeur général.

Pour les programmes d'aide à la rénovation, dont RénoVillage et Réparations d'urgence, aucun budget n'a été alloué à la Société d’habitation du Québec pour 2014 et la MRC de La Mitis attends de savoir si un budget sera alloué pour 2015. En ce qui concerne les programmes de soutien au milieu, le Fonds de soutien aux territoires dévitalisés (FSTD), le Fonds culturel mitissien et le Pacte rural, la MRC de La Mitis devra les moduler en fonction des directives gouvernementales et des réalités territoriales.

Avec cette modulation s'inscrivent les réflexions relatives à l'avenir du Centre local de développement (CLD) et du développement touristique. Sur la scène régionale, les représentants de la MRC de La Mitis se pencheront sur la mise en place d'une structure de concertation bas-laurentienne qui pourrait remplacer la Conférence régionale des élus (CRÉ).

 

MONT-JOLI, LE 14 janvier 2015 À la suite d’une recommandation du comité technique, le Conseil des maires de la MRC de La Mitis du 14 janvier dernier a résolu de financer cinq (5) projets de développement mitissien pour un montant de
70 035 $ qui généreront des investissements totaux de près de 575 000 $.

Les projets soutenus sont le Cimetière Lepageois, Mémoire vivante de nos ancêtres de la Corporation de développement durable Concert'Action Lepageois, 10 035 $; le Club-école Gymn'As de La Mitis, 20 000 $; la Maison écologique ERE 132 par la Fondation des Amis des Jardins de Métis, 20 000 $; le Pavillon des loisirs de la municipalité de Saint-Donat, 20 000 $; et le Carnaval de Saint-Octave-de-Métis,
20 000 $.

Le Fonds culturel mitissien et le Pacte rural ont été mis en place afin de renforcer et de soutenir le développement des municipalités mitissiennes et ainsi appuyer des projets structurants et des initiatives mobilisatrices du milieu. Ces mesures de soutien s'inscrivent à l'intérieur de la Politique nationale de la ruralité (PNR) 2015-2016.

« L’efficacité de ces programmes a été démontrée dans notre MRC et a fait l’objet d’un large consensus auprès des différents intervenants du monde culturel et rural. De plus, les retombées et les impacts des projets soutenus sont indéniables et essentiels au développement de l'ensemble de notre collectivité », a souligné le directeur général de la MRC de La Mitis, monsieur Marcel Moreau.

DÉMISSION À LA PRÉFECTURE DE LA MRC DE LA MITIS
Le 11 mars 2015

prefet 2ModifMonsieur Noël Lambert a décidé de céder le poste de préfet de la MRC de La Mitis pour se concentrer sur sa municipalité. En ce sens, il a remis sa démission en début de Conseil des maires, ce mercredi 11 mars 2015 à 19 h 35.

« La dernière année a été tout particulièrement lourde. Les disponibilités et les responsabilités habituellement attribuées au rôle de préfet se sont vues accrues, conséquences directement liées aux décisions du gouvernement provincial. J'ai donné le meilleur de moi-même, mais ça ne correspond pas aux attentes de mes collègues. Alors, je préfère passer le flambeau. Je démissionne de la préfecture, mais je demeure maire des Hauteurs. Je continuerai donc à travailler au Conseil des maires et pour le développement de l'ensemble du territoire de la MRC de La Mitis », déclare monsieur Noël Lambert.

Devant cette situation et selon les procédures prévues par la loi en cette matière, le Conseil des maires procèdera, à sa séance du 8 avril prochain, à l’élection d’une nouvelle préfecture. D'ici là, c'est le préfet suppléant et maire de Sainte-Angèle-de-Mérici, monsieur Alain Carrier qui assure les rôles et responsabilités de la préfecture, dont la présidence du Conseil des maires.

Rappelons que toute démission de la préfecture doit être écrite et signée. Elle est remise à la direction générale de la MRC et prend effet à la date de réception ou à toute date ultérieure qui y est indiquée. Le Conseil des maires doit élire une nouvelle préfecture lors de la séance régulière suivante ou d'une séance extraordinaire convoquée à cet effet. La préfecture est élue durant une séance du Conseil des maires par ses membres par voie de scrutin secret. Ceux-ci détiennent un nombre de bulletins de vote déterminé selon les lettres patentes de la MRC. Cette nouvelle préfecture sera en fonction pour la partie non écoulée du mandat de deux ans, soit jusqu'en novembre 2015.

 

 

MONT-JOLI, LE 14 janvier 2015 À la suite d’une recommandation du comité technique, le Conseil des maires de la MRC de La Mitis du 14 janvier dernier a résolu de financer cinq (5) projets de développement mitissien pour un montant de
70 035 $ qui généreront des investissements totaux de près de 575 000 $.

 

Les projets soutenus sont le Cimetière Lepageois, Mémoire vivante de nos ancêtres de la Corporation de développement durable Concert'Action Lepageois, 10 035 $; le Club-école Gymn'As de La Mitis, 20 000 $; la Maison écologique ERE 132 par la Fondation des Amis des Jardins de Métis, 20 000 $; le Pavillon des loisirs de la municipalité de Saint-Donat, 20 000 $; et le Carnaval de Saint-Octave-de-Métis,
20 000 $.

 

Le Fonds culturel mitissien et le Pacte rural ont été mis en place afin de renforcer et de soutenir le développement des municipalités mitissiennes et ainsi appuyer des projets structurants et des initiatives mobilisatrices du milieu. Ces mesures de soutien s'inscrivent à l'intérieur de la Politique nationale de la ruralité (PNR) 2015-2016.

 

« L’efficacité de ces programmes a été démontrée dans notre MRC et a fait l’objet d’un large consensus auprès des différents intervenants du monde culturel et rural. De plus, les retombées et les impacts des projets soutenus sont indéniables et essentiels au développement de l'ensemble de notre collectivité », a souligné le directeur général de la MRC de La Mitis, monsieur Marcel Moreau.

 

 

MATIÈRES ORGANIQUES
UNE COLLECTE QUI CARBURE! POUR LA MATAPÉDIA ET LA MITIS

Le 1er avril 2015

20150401 101505 BR

C'est le 1er juin prochain que débutera la collecte des matières organiques initiée conjointement par les MRC de La Matapédia et de La Mitis et leurs municipalités locales respectives. Afin de permettre à toute la population d'être en mesure de participer, la campagne de sensibilisation sous le thème Une collecte qui carbure! a été lancée et prévoit plusieurs actions d'information.

En plus d'une campagne publicitaire qui aura lieu dans les radios et les journaux, chaque résidence recevra un aide-mémoire dans les semaines suivant le début de la collecte sélective et un guide pratique sera distribué dans chacun des bacs de cuisine. Ce guide permet de fournir des conseils pratiques, des trucs et astuces ainsi que la liste des matières acceptées et refusées à l’usine de biométhanisation. En tout temps, la population peut utiliser la ligne d'information 1 888 856-5552 et consulter le site Internet www.collectequicarbure.com. Onze séances publiques d’information se tiendront sur l’ensemble du territoire matapédien et mitissien entre le 13 avril et le 6 mai prochain.

La distribution des bacs bruns et des bacs de comptoir débutera le 13 avril prochain, pour une période d’un mois. Les bacs seront distribués dans chacune des résidences unifamiliales ainsi que dans les appartements de 4 logements et moins.

Les MRC de La Matapédia et de La Mitis travaillent dans une perspective de développement durable. En plus des moyens écologiques au traitement des déchets déjà en place, elles étaient soucieuses d'offrir un service pour les matières organiques. C'est ainsi qu'après quelques années d'analyse des possibilités, de nouvelles directives gouvernementales en vue de détourner 100 % des matières organiques des lieux d'enfouissement d'ici 2020 et l'accès au programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage du gouvernement provincial, les MRC ont pu implanter cette collecte qui correspond aux réalités et besoins des milieux.

Le partenariat avec la Société d'économie mixte en énergie renouvelable (SÉMER) qui possède l'usine de biométhanisation est important. Leur système de traitement des matières organiques permet de produire un combustible renouvelable, le biométhane, qui servira de carburant pour camions lourds. Quant aux autres résidus, ils serviront de fertilisant agricole et horticole. Pour la première année, il est prévu que les matières organiques, qui constituent 40 % des déchets, seront détournées du site d'enfouissement pour être transformées en nouvelle énergie par la biométhanisation. Cette valorisation des matières organiques assure une réduction des gaz à effet de serre, une diminution de l'empreinte écologique de la population matapédienne et mitissienne et une économie de plus de 125 000 $ annuellement.

Légende de la photo (de gauche à droite): M. Georges Guénard, Mme Marie-Lou Leblanc, M. Alain Carrier, Mme Chantale Lavoie, M. Serge Forest, M. Ian Chartrand Crédits photos: MRC de La Matapédia

 

MONT-JOLI, LE 14 janvier 2015 À la suite d’une recommandation du comité technique, le Conseil des maires de la MRC de La Mitis du 14 janvier dernier a résolu de financer cinq (5) projets de développement mitissien pour un montant de
70 035 $ qui généreront des investissements totaux de près de 575 000 $.

Les projets soutenus sont le Cimetière Lepageois, Mémoire vivante de nos ancêtres de la Corporation de développement durable Concert'Action Lepageois, 10 035 $; le Club-école Gymn'As de La Mitis, 20 000 $; la Maison écologique ERE 132 par la Fondation des Amis des Jardins de Métis, 20 000 $; le Pavillon des loisirs de la municipalité de Saint-Donat, 20 000 $; et le Carnaval de Saint-Octave-de-Métis,
20 000 $.

Le Fonds culturel mitissien et le Pacte rural ont été mis en place afin de renforcer et de soutenir le développement des municipalités mitissiennes et ainsi appuyer des projets structurants et des initiatives mobilisatrices du milieu. Ces mesures de soutien s'inscrivent à l'intérieur de la Politique nationale de la ruralité (PNR) 2015-2016.

« L’efficacité de ces programmes a été démontrée dans notre MRC et a fait l’objet d’un large consensus auprès des différents intervenants du monde culturel et rural. De plus, les retombées et les impacts des projets soutenus sont indéniables et essentiels au développement de l'ensemble de notre collectivité », a souligné le directeur général de la MRC de La Mitis, monsieur Marcel Moreau.

LE PRINTEMPS S'ANNONCE À LA MRCDE LA MITIS AVEC
DEUX NOUVEAUX EXPOSANTS À DÉCOUVRIR

Le 23 février 2015
InvitWeb2015-pLa MRC de La Mitis présente, du 9 mars au 12 juin, messieurs Olivier Fortin, luthier, et Réjean Gagnon, artiste-photographe. Ces expositions vous offrent une expérience grandeur nature qui sera inaugurée par un vernissage le 11 mars prochain, 17 h, à la MRC de La Mitis.


Monsieur Olivier Fortin est un jeune artisan de la relève en lutherie qui désire participer à la définition de la lutherie québécoise. Son exposition Entre l’arbre et l’écorce porte un regard sur la conception de l’instrument de musique qu’est le violon, incluant les archets.

Quant à monsieur Réjean Gagnon, il a navigué dans le domaine des arts pendant plusieurs années avant de faire un arrêt. Aujourd’hui, il fait un retour en force avec son exposition Feux d’artifices dans l’eau et explore cette matière qui se laisse difficilement capturée.

Rappelons que depuis 2012, la MRC s’est lancée dans l’exposition d’art. Elle assure ainsi la diffusion de diverses créations reliées aux arts visuels et aux métiers d’art. Cette initiative répond à deux objectifs : rendre l’art davantage accessible dans le quotidien des citoyens en augmentant et en complétant les lieux d’expositions existants; et reconnaître le travail de nos créateurs en leur offrant un accès à des conditions d’exposition de qualité.

 

 

 

MONT-JOLI, LE 14 janvier 2015 À la suite d’une recommandation du comité technique, le Conseil des maires de la MRC de La Mitis du 14 janvier dernier a résolu de financer cinq (5) projets de développement mitissien pour un montant de
70 035 $ qui généreront des investissements totaux de près de 575 000 $.

 

Les projets soutenus sont le Cimetière Lepageois, Mémoire vivante de nos ancêtres de la Corporation de développement durable Concert'Action Lepageois, 10 035 $; le Club-école Gymn'As de La Mitis, 20 000 $; la Maison écologique ERE 132 par la Fondation des Amis des Jardins de Métis, 20 000 $; le Pavillon des loisirs de la municipalité de Saint-Donat, 20 000 $; et le Carnaval de Saint-Octave-de-Métis,
20 000 $.

 

Le Fonds culturel mitissien et le Pacte rural ont été mis en place afin de renforcer et de soutenir le développement des municipalités mitissiennes et ainsi appuyer des projets structurants et des initiatives mobilisatrices du milieu. Ces mesures de soutien s'inscrivent à l'intérieur de la Politique nationale de la ruralité (PNR) 2015-2016.

 

« L’efficacité de ces programmes a été démontrée dans notre MRC et a fait l’objet d’un large consensus auprès des différents intervenants du monde culturel et rural. De plus, les retombées et les impacts des projets soutenus sont indéniables et essentiels au développement de l'ensemble de notre collectivité », a souligné le directeur général de la MRC de La Mitis, monsieur Marcel Moreau.

 

 

UNE PREMIÈRE EXPOSITION DE PHOTOGRAPHIES ET DE LUTHERIEÀ LA MRC DE LA MITIS  
Le 11 mars 2015
InvitWeb2015-pC'est le 11 mars dernier qu'a eu lieu le septième vernissage de la MRC de La Mitis. Pour l'occasion, elle présente en exclusivité une exposition de lutherie, avec monsieur Olivier Fortin, et de photographie, avec monsieur Réjean Gagnon.

Ayant grandi dans la musique, étant un musicien amateur et ayant acquis un fort intérêt pour les travaux manuels et artisanaux, le choix d’étudier en lutherie fut logique pour monsieur Olivier Fortin, voire même inévitable. Le luthier a développé un style propre à lui-même, misant sur les subtilités et les détails. Il a su, après quelques recherches et observations, s’inspirer du travail des luthiers français du XIXe siècle, et aussi au travail italien de la famille Amati. Après trois années d’étude en lutherie de violon, il a su assimiler et mettre en pratique les techniques traditionnelles. Il a l’intention de spécialiser son travail et prendre part à l’élaboration d’une lutherie québécoise. Il compte faire les recherches appropriées et acquérir plus d’expérience pour pouvoir mettre en pratique ses connaissances et techniques dans un travail de très bonne qualité.

Son exposition Entre l'arbre et l'écorce porte un regard sur la fabrication de violon. Le luthier conçoit que pour certains, il peut être contradictoire d’abattre un arbre pour le transformer. C’est là que le luthier entre en jeu. Il ne fabrique pas des œuvres d’art, il pratique un métier d’art. Il n'est pas un artiste, il est un artisan. Notre produit a d’abord et avant tout un but pratique. Le violon doit vibrer, il doit chanter pour s’épanouir. Le violon est accessoire aux vrais œuvres d’art. Dans la musique composée avec et pour cet instrument réside la vraie créativité. La construction du violon suit des standards établis depuis longtemps et respecte une architecture visant à obtenir une sonorité précise. Pourtant, chaque violon est différent. Le son qu’il produit, la forme de la caisse, de la volute et des « f », la couleur et l’opacité du vernis, la finition du produit, etc. tout diffère d’un luthier à un autre. Le choix du bois est aussi très important. Sa vibration, sa densité, sa flexibilité et son aspect sont des facteurs à surveiller pour l’obtention d’une pièce de bois qui saura rendre le résultat voulu par le luthier. Chaque morceau est traité avec le plus grand respect. Tous ces détails, aussi subtils soient-ils, font la personnalité de l’instrument et caractérisent le travail de l’artisan. Nous fournissons aux artistes le meilleur outil possible pour amener leur art à un autre niveau. Tout comme la nature nous fournit les meilleurs matériaux afin de produire un instrument exceptionnel.

Résident de Sainte-Angèle-de-Mérici depuis 1987, monsieur Réjean Gagnon fait du dessin, de la peinture, de la céramique, de la sculpture et de la photographie depuis 40 ans. Il a aussi réalisé, de façon esthétique, des sentiers pédestres à Sainte-Jeanne-d’Arc et à Sainte-Angèle-de-Mérici. Il qualifie son travail photographique « l’esthétique sans retouche », c’est-à-dire qu’aucune photographie n’est retouchée au moyen de logiciel. Pour lui, la photographie est vivante, tout ce qu’il fait est d’arrêter le temps. C’est d’ailleurs une succession de temps qui a donné naissance au cinéma. Il est important pour lui de créer une ambiance, voire une intimité, afin que l’esthétique puisse naître des yeux qui regardent l’œuvre.

Le thème exploré depuis cinq ans est l’eau. Les œuvres sélectionnées pour cette exposition Feux d'artifice dans l'eau sont une explosion de couleurs qu’il nous invite à découvrir. Les photographies de l’exposition ont été prises dans deux municipalités de La Mitis, soit à la Ferme Angèle Mérici de Sainte-Angèle-de-Mérici et à Sainte-Jeanne-d’Arc.

« Ces expositions sont importantes pour nous : elles donnent une toute nouvelle dimension à nos espaces et surtout, elles nous permettent de donner accès à l’art dans le quotidien de tous ceux qui fréquentent les lieux », mentionne le préfet, monsieur Noël Lambert.

Rappelons que l’exposition se tient du 11 mars au 12 juin 2015 et que l’enjeu de ce projet pour La Mitis est de taille : il augmente le nombre de lieux de diffusion et permet à un plus grand nombre d’artistes et d’artisans d’exposer; il permet un accès annuel à un lieu d’exposition tout en mettant en valeur les créateurs et créations mitissiennes; il offre des conditions d’exposition aux artistes et artisans qui ressemblent à celles offertes dans les lieux reconnus et professionnels, tout en respectant la loi.

Toutes les informations sont disponibles dans la section Exposition d’art de notre site Internet www.culture-mitis.com.
 

 

 

MONT-JOLI, LE 14 janvier 2015 À la suite d’une recommandation du comité technique, le Conseil des maires de la MRC de La Mitis du 14 janvier dernier a résolu de financer cinq (5) projets de développement mitissien pour un montant de
70 035 $ qui généreront des investissements totaux de près de 575 000 $.

 

Les projets soutenus sont le Cimetière Lepageois, Mémoire vivante de nos ancêtres de la Corporation de développement durable Concert'Action Lepageois, 10 035 $; le Club-école Gymn'As de La Mitis, 20 000 $; la Maison écologique ERE 132 par la Fondation des Amis des Jardins de Métis, 20 000 $; le Pavillon des loisirs de la municipalité de Saint-Donat, 20 000 $; et le Carnaval de Saint-Octave-de-Métis,
20 000 $.

 

Le Fonds culturel mitissien et le Pacte rural ont été mis en place afin de renforcer et de soutenir le développement des municipalités mitissiennes et ainsi appuyer des projets structurants et des initiatives mobilisatrices du milieu. Ces mesures de soutien s'inscrivent à l'intérieur de la Politique nationale de la ruralité (PNR) 2015-2016.

 

« L’efficacité de ces programmes a été démontrée dans notre MRC et a fait l’objet d’un large consensus auprès des différents intervenants du monde culturel et rural. De plus, les retombées et les impacts des projets soutenus sont indéniables et essentiels au développement de l'ensemble de notre collectivité », a souligné le directeur général de la MRC de La Mitis, monsieur Marcel Moreau.

 

 


Culture
Culture et ruralité
twitterFacebook
Sécurité publique

 ImageExpo


MatriceGraph


IciRecycle.jpg